COMMUNICARE ISSUE ≠1

COMMUNICARE [Un terme latin qui signifie transmettre, partager et faire connaître]

 « Plusieurs voix, plusieurs voies »

Le Réseau d’action des femmes handicapées (DAWN-RAFH) du Canada a reçu le soutien du ministère de la Justice en vue de la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels tenue du 10 au 16 avril 2011. Ce financement nous a permis de vous présenter ces renseignements importants afin que vous puissiez lutter contre le crime en identifiant les situations de violence et en tenant compte de conseils pratiques décrivant comment mettre fin à une situation dangereuse.

Grâce à l’appui financier de la Fondation canadienne des femmes (FCF), le RAHF a récemment eu l’occasion de voyager partout au pays et d’entendre Plusieurs voix en parlant directement avec des femmes ayant des incapacités de tous genres — déficiences intellectuelles, troubles de santé mentale et déficiences épisodiques, tels le VIH et la SEP — d’origines diverses (ethnoraciales, immigrantes, francophones, Premières nations/Métisses) et provenant de régions différentes (C.-B., Québec, Ontario, Prairies.)

Bien que les femmes avec qui nous avons discuté aient été victimes de violence au cours de leurs vies, elles ont su lutter afin de retrouver leur dignité pour vivre une vie plus saine. Elles ont partagé des exemples de réussites et des idées concernant les Plusieurs voies à suivre pour lutter contre les actes criminels et renaître après avoir subi cette violence.

Définition de la violence?

Les femmes elles-mêmes ne connaissent pas grand-chose au sujet de la violence. Pour cette raison, il leur est difficile de dénoncer la violence et la maltraitance.  - Femme handicapée qui a participé à un groupe de discussion tenu par la FCF.

La première étape consiste à identifier la violence.

Violence physique

Si l’on vous frappe, vous donne des coups, vous gifle ou vous bouscule, vous subissez de la violence physique. Si quelqu’un qui est censé prendre soins de vous use de force physique abusive pendant qu’il vous donne à manger, vous habille, ou vous donne un bain, vous êtes victime de violence aux mains d’un aidant.

Violence sexuelle

Si quelqu’un vous viole ou vous contraint à participer à des activités sexuelles non désirées, même s’il s’agit de votre partenaire/copain/conjoint, vous êtes victime de violence sexuelle. Il est également possible qu’un aidant vous impose des caresses ou attouchements lors du bain ou de la toilette; de tels actes constituent de la violence sexuelle.

Négligence

Il est arrivé que des femmes aient été négligées et aient dû pâtir longtemps dans des vêtements ou des draps de lit salis ou mouillés. D’autres ont signalé avoir dû attendre longtemps sur la toilette ou dans le bain. Il est inacceptable que l’on vous refuse de l’aide pour aller à la toilette, descendre de votre lit, manger, ou prendre un bain; il s’agit là d’actes abusifs.

Agressions verbales et menaces

Si quelqu’un — un préposé, un travailleur de soutien, un « ami », ou un membre de la famille — vous répète sans cesse qu’en raison de votre incapacité, vous n’arriverez jamais à faire quoi que ce soit de bon de votre vie, il s’agit de violence verbale.  Si un intervenant de refuge, un travailleur social, un membre du personnel médical ou toute autre personne rémunérée pour vous venir en aide vous traite de manière irrespectueuse, vous êtes victime d’agression verbale.

Vous êtes victime d’agression verbale si l’on vous menace de :

  •       vous faire du mal physiquement ou sexuellement;
  •       vous quitter sans vous nourrir ou vous fournir les soins essentiels;
  •       vous quitter et emmener vos enfants;
  •       vous envoyer en établissement spécialisé.

Les menaces constituent un acte de violence.

Exploitation financière

Si quelqu’un contrôle vos avoirs pour en faire un emploi abusif contre votre gré ou sans votre consentement, il s’agit d’exploitation.

Racisme, sexisme, homophobie, et classisme

La discrimination envers les femmes handicapées et les femmes sourdes est encore pire, puisque celles-ci font déjà partie d’un groupe qui se heurte à des obstacles. Si quelqu’un vous maltraite ou vous injurie parce que vous êtes jeune, vieille, gaie ou lesbienne, que vous faites partie d’une minorité ethnique ou que vous êtes pauvre, vous êtes victime de maltraitance.

Cyberintimidation

La cyberintimidation est une nouvelle forme de violence. Par le biais de courriels, de sites de clavardage et de bidules électroniques, tels les téléphones mobiles avec caméra, les cyberintimidateurs diffusent des images ou des messages dommageables.

Que faire si vous êtes victime de violence?

Si le danger est immédiat, appelez la police – 911.

Veuillez consulter le site de DAWN-RAFH Canada (www.dawncanada.net) pour des renseignements sur les lignes d’écoute téléphonique, les étapes à suivre pour obtenir de l’aide et comment dresser un plan d’urgence,

La violence et les abus sont des actes criminels. 

Anne K. Abbott est une artiste torontoise qui dirige sa propre entreprise – Annie’s Dandy Note Cards and Artwork – depuis 2002. Assise dans sa chaise haute, munie de papier et peintures, Anne a commencé à peindre à l’âge de 3 ans.  Afin de contrebalancer ses mouvements spastiques provoqués par la paralysie cérébrale, Anne a développé sa propre façon de peindre, en utilisant son index droit pour appliquer la peinture sur une toile plutôt que d’employer un pinceau. Anne est une militante au franc-parler, animée par une passion pour la justice sociale et la réforme qui se reflète à travers ses œuvres d’art

Imprimer Partager par courriel. Partager sur : FaceBook Twitter LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*

*